L'Anjou Agricole 15 mai 2017 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Edouard Philippe nommé Premier ministre

Après avoir été officiellement investi dimanche, le nouveau président vient de nommer aujourd'hui son Premier ministre. Il s'agit du juppéiste Edouard Philippe, le député-maire LR du Havre, âgé de 46 ans.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Edouard Philippe, nouveau Premier ministre.
Edouard Philippe, nouveau Premier ministre. - © Eric Houri

La passation des pouvoirs entre Bernard Cazeneuve et Edouard Philippe doit avoir lieu ce lundi à 16 heures. Les deux hommes, tous deux élus de Normandie, se connaissent bien et s'apprécient, selon leurs proches.

 

 

La composition du reste du gouvernement - dont notamment le ministre de l'agriculture " devant être à la tête d'un grand ministère " selon le président de la République -, devrait comporter d'autres personnalités des Républicains et du MoDem de François Bayrou. Elle sera dévoilée demain mardi, avant le premier Conseil des ministres du quinquennat programmé mercredi.

 

 

 

 

Christiane Lambert, présidente FNSEA.
Christiane Lambert, présidente FNSEA. - © AA

Réaction de la FNSEA

" Nous saluons la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier ministre. Le choix d'un Premier ministre de 46 ans, maire d'une ville qu'il a su dynamiser par la transition industrielle et sociale, est un signe d'ouverture et de rassemblement, fidèle à l'esprit du programme du Président de la République. Ce choix donne également, à l'Europe et au monde, les signes d'une France dynamique et audacieuse, d'une France à l'esprit de conquête. Nous attendons, désormais, la nomination du prochain ministre de l'agriculture, doté d'un périmètre d'action consolidé et élargi, couvrant l'agriculture, l'alimentation, la forêt et les territoires ruraux, afin de relever les défis et de donner une impulsion salvatrice à un secteur crucial et constitutif du rayonnement français. Forts de leur très grande diversité, les agriculteurs français ont à coeur, d'entreprendre et de répondre aux attentes multiples des marchés locaux, nationaux et internationaux. Ils ont aussi à coeur de satisfaire les attentes de la société mais pour cela, il leur faut un juste revenu, la reconnaissance de leurs efforts et des perspectives d'avenir. "

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Les négociations commerciales en cours doivent aboutir à un niveau de valorisation des coûts qui prend en compte la hausse des charges de production pour les éleveurs caprins

demande Coop de France dans un communiqué de presse du 16 janvier.

Le chiffre de la semaine
989
En Pays-de-la-Loire, on recense 989 entreprises de travaux agricoles, dont 573 employeuses de main d'œuvre. Cela représente près de 6 000 actifs (2 400 ETP).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui