L'Anjou Agricole 11 octobre 2017 à 13h00 | Par L'Anjou Agricole

EGA : les agriculteurs sensibilisent les parisiens

Plus 300 agriculteurs sont réunis sur la place de la République, ce mercredi 11 octobre. Ils attendent de pied ferme le discours d'Emmanuel Macron.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christiane Lambert (FNSEA) et Jérémy Décerle (JA) au micro.
Christiane Lambert (FNSEA) et Jérémy Décerle (JA) au micro. - © FNSEA

A l'appel de la FNSEA et JA, des agriculteurs venus des quatre coins de l'Hexagone se sont retrouvés ce mercredi matin dans la capitale pour réclamer une amélioration des tarifs de leur production, alors que le Président de la République doit annoncer en fin de journée, sur le marché de Rungis, une série de mesures en faveur de la filière agricole française.

Sous les slogans 'Les paysans français, premiers acteurs de la biodiversité et de l'entretien des paysages' ou encore 'No farmers, no food, no future', les exploitants réclament une revalorisation des prix. Des affiches expliquent par exemple que sur une baguette de pain de 90 centimes, le producteur de farine reçoit 4,6 centimes. Sur un paquet de pâtes de 78 centimes, le producteur touche 17 centimes, l'industriel 36 centimes et le distributeur 20 centimes.

 

 

Mobilisation FNSEA JA du 11 octobre place de la République - Paris from Actuagri on Vimeo.

 

Les Pays-de-la-Loire sur place à Paris

Claudine Oger, horticultrice sur Tiercé, représente le Maine-et-Loire.
Claudine Oger, horticultrice sur Tiercé, représente le Maine-et-Loire. - © FNSEA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous exigeons des dérogations pour les filières où les alternatives n’existent pas ou sont très insuffisantes

ont déclaré 7 organisations de producteurs suite à la publication le d’un décret définissant les substances actives de la famille des néonicotinoïdes.

Le chiffre de la semaine
700 000 km
de haies entretenues en France par des éleveurs et agriculteurs. Grâce à leur travail et leurs animaux, les sols stockent le carbone, les prairies permettent l’épuration des eaux et la biodiversité se conserve sur nos terres.