L'Anjou Agricole 24 mai 2018 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

EGA : les députés planchent sur le projet de loi

Le projet de loi issu des Etats généraux de l'alimentation, dit « PJLEgalim », est en cours d'examen en séance publique à l'Assemblée nationale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les débats restent laborieux. Ce jeudi 24 mai, les échanges n’avaient porté que sur le 1er article du projet de loi, sur 11 à passer en revue...
Les débats restent laborieux. Ce jeudi 24 mai, les échanges n’avaient porté que sur le 1er article du projet de loi, sur 11 à passer en revue... - © Assemblée nationale

Alors que la discussion publique du projet de loi pour « l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et agroalimentaire et une alimentation saine et durable » s’est ouverte mardi 22 mai, 2 697 amendements ont été déposés par les députés et le gouvernement (un record !).

L’amendement Moreau retiré des débats
Lors des discussions générales, un consensus est apparu pour renforcer le rôle du négociateur des relations commerciales et les sanctions. Adopté lors de l'examen en commission des affaires économiques du projet de loi issu des États généraux de l'alimentation, l'amendement du rapporteur du texte, Jean-Baptiste Moreau, qui visait à sortir les produits alimentaires et agricoles des négociations commerciales annuelles, « a permis d'ouvrir un débat sur l'usage de la convention unique (NDLR : texte qui régit les négociations commerciales annuelles) », a commenté le ministère de l'Agriculture. Le ministre n'a toutefois pas paru disposé à défendre l'amendement...

Retrouvez un point complet sur les décisions prises pas les députés dans le journal Réussir l'Anjou agricole du vendredi 25 mai 2018 (s'abonner).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La durée minimale d’arrêt de travail est désormais portée de 2 à 8 semaines pour les travailleuses indépendantes et les exploitantes agricoles

ont annoncé la ministre de la Santé, le ministre de l’Agriculture et la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, dans un communiqué du 17 juin.

Le chiffre de la semaine
2,7
MILLIONS DE TONNES. tonnes. C’est la quantité de tourteaux de soja qui parcourent chaque année plus de 10 000 km, pour nourrir les animaux des élevages ligériens et bretons.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui