L'Anjou Agricole 20 septembre 2017 à 11h00 | Par L'Anjou Agricole

EGalim : la FNPL présente ses propositions pour redonner de la valeur aux producteurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer
André Bonnard, secrétaire général de la FNPL.
André Bonnard, secrétaire général de la FNPL. - © Sophie Chatenet

Dans le cadre des États généraux de l’alimentation, la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) a présenté ses propositions le 19 septembre lors d'une conférence de presse. Pour André Bonnard, secrétaire général du syndicat, le marché intérieur doit être utilisé comme amortisseur face la volatilité des marchés mondiaux des produits laitiers. «Dans le cadre de l’interprofession, nous pourrions caractériser ce marché intérieur avec des indicateurs pour pouvoir s’y référer dans le cadre des négociations», a souligné Marie-Thérèse Bonneau, vice-présidente du syndicat.

La FNPL propose également de revoir les relations commerciales entre producteurs et industriels, en transformant les «conditions générales d’achat» des industriels en «conditions générales de vente» (CGV) définies par les producteurs.

Cette évolution se répercutera irrémédiablement sur les contrats entre distributeurs et industriels, «par effet de cascade», selon elle. Avec la présence de CGV, se pose également la question de la création d’organisations de producteurs commerciales qui devrait en découler. «La situation d’aujourd’hui est délicate seulement pour nous, les producteurs. Nous devons être une locomotive pour proposer autre chose», a souligné Marie-Thérèse Bonneau.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui