L'Anjou Agricole 04 décembre 2015 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Elections régionales : X.Beulin pour un vote selon les programmes

Le président de la FNSEA Xavier Beulin plaide pour que les élections régionales n'expriment pas 'uniquement un vote de rejet, un vote sanction', et pour que les agriculteurs prennent 'le temps de regarder ce qu'il y a dans les programmes'.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Xavier Beulin rappelle notamment l'importance croissante des Régions dans la gestion du second pilier de la PAC.
Xavier Beulin rappelle notamment l'importance croissante des Régions dans la gestion du second pilier de la PAC. - © Actuagri

Sur l'éventualité de voir certaines régions passer au Front National, Xavier Beulin rappelle qu'il y a, " au niveau national, un certain nombre d'options que nous ne partageons pas ". Il demande que l'on " s'interroge collectivement sur l'orientation FN de certains territoires ruraux ", et rapporte " un sentiment d'abandon du monde rural ".


Un appel à voter massivement
" Les 6 et 13 décembre prochains, nous serons appelés à renouveler nos assemblées régionales. Ce scrutin marque le commencement d'une nouvelle ère en matière de décentralisation. Au-delà du nouveau découpage de la France, contesté dans bien des endroits, mais dont il convient de prendre acte, c'est bien d'une nouvelle répartition des compétences dévolues aux collectivités dont il s'agit. Communes, intercommunalités, département, agglomérations, métropoles, auxquels il faut ajouter les aires urbaines, les bassins de vie ! Etc... Autant de découpages administratifs dont notre pays a le secret ! Toutefois, et même si des précisions sont encore attendues, oui désormais les régions vont disposer de compétences, de pouvoirs et de moyens accrus : aménagement du territoire, développement économique, formation professionnelle, recherche et innovation, le tout mis en œuvre par des schémas opérationnels, que l’on espère efficients. Pour l'agriculture, là aussi, une évolution majeure est en cours avec la délégation de gestion des fonds du 2eme pilier de la PAC aux régions. La FNSEA est et sera très attentive, et revendique d'être associée aux orientations et à l'emploi de cette manne budgétaire. Celle-ci doit prioritairement servir l'investissement dans la modernisation et l’innovation dans nos exploitations ; c’est-à-dire servir une agriculture prospère et durable. Les régions ont obligation de rechercher un soutien équitable entre toutes les formes d'agriculture, en cohérence avec les besoins des filières, des territoires mais aussi des consommateurs. Il est donc de notre devoir, d'abord de voter, mais également de prendre le temps de l'examen des propositions des équipes candidates. J'ai pleinement conscience du désarroi et de la colère d'un grand nombre de paysans face aux difficultés de toute part qui s'abattent sur eux. Depuis plusieurs mois ils me font part de leur 'ras le bol' de décisions politiques et de mises en œuvre administratives toujours plus contraignantes. La FNSEA se bat tous les jours pour faire aboutir toutes ces légitimes revendications. Encore faut-il que nous ayons en face de nous des interlocuteurs attentifs et responsables. Ne l'oublions pas au moment de choisir nos futurs représentants régionaux. "

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

La durée minimale d’arrêt de travail est désormais portée de 2 à 8 semaines pour les travailleuses indépendantes et les exploitantes agricoles

ont annoncé la ministre de la Santé, le ministre de l’Agriculture et la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, dans un communiqué du 17 juin.

Le chiffre de la semaine
2,7
MILLIONS DE TONNES. tonnes. C’est la quantité de tourteaux de soja qui parcourent chaque année plus de 10 000 km, pour nourrir les animaux des élevages ligériens et bretons.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui