L'Anjou Agricole 15 novembre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Élevage : des résultats scientifiques confirment la réduction du méthane avec le lin

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © N. Ouvrard

Les résultats scientifiques du programme de recherche européen “CIP Eco Methane” confirment la réduction des émissions de méthane par le bétail quand il ingère des rations contenant des graines de lin, indique Valorex, leader français de la graine de lin extrudée (cuite) pour l’alimentation animale. Ces résultats sont présentés ce 15 novembre au Euro Tier, le plus grand salon international de l’élevage, qui se tient à Hanovre (Allemagne). « Ce programme a fourni la preuve que notre méthode est duplicable dans tous les pays », indique Béatrice Dupont, chargée du développement chez Valorex. Le programme CIP (competitiveness and innovation framework programme) Eco Methane, doté de 1,3 M€ de l’UE, a été mené dans 75 fermes de huit pays européens, plus Israël. Il conclut que « la réorientation des fermentations ruminales » par un changement de l’alimentation des ruminants vers un apport d’ALA (acide gras dominant du lin et de l’herbe) « provoque une diminution de la production de méthane ». Le programme a aussi validé la méthode de Valorex de mesure du méthane émis par les ruminants, une méthode dont le prix varie de 5 € par analyse pour les laitières à 35€ pour les bovins à viande.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L’Inra et l’Irstea devront fusionner en janvier 2020

ont annoncé le 17 octobre la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Le chiffre de la semaine
3 158 €
Lors de la vente de reproducteurs rouge des prés du Domaine des Rues à Chenillé-Changé, mercredi 17 octobre, 19 taureaux sur 26 ont trouvé preneur, pour un prix moyen de 3 158 euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui