L'Anjou Agricole 03 juin 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Des résultats techniques contrastés dans la filière avicole

Les résultats de l'enquête technico-économique avicole 2014 ont été présentés, le 3 juin, à la Chambre régionale d'agriculture à Angers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les professionnels ont présenté les résultats de l'enquête avicole pour l'année 2014.
Les professionnels ont présenté les résultats de l'enquête avicole pour l'année 2014. - © AA

L'évolution des résultats techniques en aviculture est contrastée pour l'année 2014, selon l'enquête avicole 2014 présentée, le 3 juin, à la Chambre régionale d'agriculture à Angers. Une enquête réalisée auprès de 470 aviculteurs de 16 départements du Grand-Ouest. 

D'un côté, les résultats techniques en production de poulet sont performants avec une bonne tenue des marges. De l'autre, la production de dinde connaît des difficultés : "les marges sont en net repli, ce qui s'explique surtout par une dégradation des performances techniques", constate Didier Goubil, élu de la Chambre régionale d'agriculture de Bretagne. Quant à la production de canard, malgré l'allongement de la durée des vides sanitaires, on constate une amélioration de la marge.

D'une manière général, en 2014 les aviculteurs ont bénéficié d'une baisse du coût des matières premières et de la stabilisation du prix du gaz. "C'est cette baisse de charges qui a permis d'améliorer la marge brute. On peut donc s'interroger sur sa durabilité", remarque l'élu breton.


Retrouvez l'intégralité de l'article sur l'Anjou Agricole du 12 juin.



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui