L'Anjou Agricole 05 novembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Entre tendance et marché, le chrysanthème s’adapte

L’entreprise de La Séguinière, Horticulture choletaise produit plus de 100 000 chrysanthèmes chaque année pour la Toussaint. Après une bonne année 2014, le premier bilan 2015 est plus mitigé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Plus un seul chrysanthème dans les 5,5 hectares de serres de Horticulture choletaise. « C’est plutôt bon signe », constate Daniel Séché, co-gérant de l’entreprise de La Séguinière. Tout le stock a été écoulé pour la Toussaint. C’est-à-dire plus de 100 000 pots, coupes et jardinières. La production représente moins de 10 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. Celle-ci vend principalement à des jardineries et des Lisa (Libre service agricole). Après une bonne année 2014 tant pour les producteurs que pour les magasins, 2015 s’avère plus compliquée. « L’année a été plus difficile à maîtriser en tant que culture à cause du coup de chaleur de cet été. Au final, la floraison était parfaite pour sa commercialisation : 75 % de la plante fleuri. » Le prix, lui, se stabilise.

Côté distribution, le bilan est plus hétérogène. Une raison ? Le beau temps du week-end de la Toussaint. « Dans des magasins à 100 km de la côte, les ventes ont été bonnes le mercredi avant la Toussaint et ont ensuite baissé. Les consommateurs sont partis à la plage... », suppose Daniel Séché. Ce phénomène est moins remarquable dans les magasins situés dans les terres. D’une manière générale, le marché de la Toussaint est stable. Et la tendance est à la multi fleurs.

Dans les serres de Gabriel Tricoire et Daniel Séché, les chrysanthèmes ont laissé place aux cyclamens.
Dans les serres de Gabriel Tricoire et Daniel Séché, les chrysanthèmes ont laissé place aux cyclamens. - © AA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Au vu des informations que nous avons de la part des pouvoirs publics, à ce jour, rien ne nous amène à remettre en cause notre événement. Le Sommet de l’Élevage est donc maintenu à ses dates initiales : 7, 8 et 9 octobre. Nous restons cependant vigilants

ont annoncé les organisateurs de cette manifestation, le 20 mai, sur leur compte Twitter.

Le chiffre de la semaine
3 550
En 2019, d’après l'Observatoire régional de l’agriculture biologique, environ 3 550 exploitations en Pays de la Loire sont orientées en agriculture biologique, soit 12 % des exploitations ligériennes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui