L'Anjou Agricole 20 juillet 2017 à 10h00 | Par L'Anjou Agricole

Etats généraux de l'alimentation : c'est parti

Le ministère de l'Agriculture lance aujourd'hui les États généraux de l'alimentation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
"Il faut laisser la place à l'intelligence collective et au pragmatisme", insiste le ministère.
"Il faut laisser la place à l'intelligence collective et au pragmatisme", insiste le ministère. - © MAA

Ce 20 juillet, jour du lancement des EGA, a démarré avec l'ouverture par Edouard Philippe. Les 500 participants assistent en ce moment aux interventions de quatre ministres : Stéphane Travert (Agriculture et Alimentation), Agnès Buzyn (Solidarité et Santé), Bruno Le Maire (Économie et Finances) et Nicolas Hulot (Transition écologique et solidaire). Une large place sera laissée aux interventions de la salle.

 

Egalement aujourd'hui est mis en service une "plateforme participative" pour lancer une consultation publique (egalimentation.gouv.fr). Celle-ci vise à "associer le citoyen et l'ensemble des parties prenantes au débat" et à alimenter les 14 ateliers tout au long des Etats généraux. Par ailleurs, le nom des présidents des 14 ateliers sera dévoilé. Quant à la composition des ateliers, les participants, une quarantaine par ateliers, seront regroupés par collèges, dont les intitulés n'ont pas encore été dévoilés. Les 3 ateliers consacrés à la répartition de la valeur débuteront fin août et devront se clôturer fin septembre, juste avant que ne démarrent les négociations sur les prix avec la grande distribution.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Un agriculteur sur cinq n’a pas dégagé de revenu en 2017

Selon l’Insee, en 2017, 19,5 % des non-salariés agricoles imposés au réel ont déclaré des revenus nuls ou déficitaires, d’après une étude publiée le 7 novembre

Le chiffre de la semaine
69
C'est le nombre de solutions alternatives à l’utilisation de produits phytosanitaires proposées par l'association “Contrat de solutions”.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui