L'Anjou Agricole 20 juillet 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Étiquetage : 'la balle est dans le camp français'

Dans un communiqué paru le 18 juillet, les Jeunes agriculteurs du Grand-Ouest ont rappelé que malgré la ' victoire ' obtenue le 5 juillet dernier, lorsque ' Bruxelles donnait son accord à la France pour expérimenter l’étiquetage des produits transformés en France, le combat n’est pas terminé.'

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans la crise conjoncturelle que traversent actuellement les producteurs français, JA Grand-Ouest demande à l’État et aux transformateurs la mise en place concrète et rapide de cette mesure. ' Vous pouvez compter sur nous pour vous le rappeler et vérifier que les produits de Nulle Part auront bien déserté les rayons ! '
Dans la crise conjoncturelle que traversent actuellement les producteurs français, JA Grand-Ouest demande à l’État et aux transformateurs la mise en place concrète et rapide de cette mesure. ' Vous pouvez compter sur nous pour vous le rappeler et vérifier que les produits de Nulle Part auront bien déserté les rayons ! ' - © AA

 

"Le décret est maintenant entre les mains du Conseil d’Etat et nous lui demandons de faire son maximum pour valider la mesure en droit français le plus rapidement possible. Durant l’été, des réunions de travail auront lieu pour définir les seuils d’application du décret par filière. Nous attendons de ces réunions qu’il en ressorte des éléments justes et transparents pour l’ensemble des maillons des filières afin de répondre au mieux au devoir de vérité que nous avons vis-à-vis des consommateurs. De plus, nous exhortons les entreprises françaises à anticiper dès maintenant l’affichage de l’origine des produits sur leurs emballages. Nous ne pourrons admettre de délai supplémentaire à la mise en place de l’obligation d’étiquetage pour écouler les stocks d’emballage alors même que dès maintenant les entreprises volontaires peuvent indiquer l’origine des produits."

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui