L'Anjou Agricole 03 août 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Etre partenaire pour l’agriculture de demain

Il y a un an, la société Agréom, spécialiste de la vente et de la réparation de matériel agricole neuf et occasion, naissait de la fusion de 3 entreprises ligériennes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’une des bases historiques d’Agréom, anciennement Beaupréau Motoculture, située à Beaupréau. L’entreprise est un des principaux distributeurs de machines agricoles John Deere en France, marque en pointe sur le marché des objets connectés
L’une des bases historiques d’Agréom, anciennement Beaupréau Motoculture, située à Beaupréau. L’entreprise est un des principaux distributeurs de machines agricoles John Deere en France, marque en pointe sur le marché des objets connectés - © AA

« Une fusion, c’est se donner l’opportunité de réfléchir à la culture de l’entreprise et de penser vision à long terme », introduit Bertrand Dudit, directeur commercial de la société Agréom. (...) C’est à partir de 2014 que la fusion commence à s’élaborer, avec des étapes d’harmonisation qui s’étaleront jusqu’au 1er septembre 2016, date anniversaire pour Agréom. (...) La structure unique d’Agréom permet d’uniformiser les compétences des collaborateurs pour proposer une prestation de service unifiée et professionnalisée sur l’ensemble du territoire. (...) L’offre de services, de matériels et d’équipements est optimisée, ce qui permet « d’être au plus près de la demande des agriculteurs, d’améliorer l’efficacité des exploitations et les performances des productions ».

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du 4 août, dans la page “Vie des entreprises”.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il y a une réelle envie d’aller de l’avant.

selon Éric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, à propos de la rencontre du 13 juillet avec le Corena (Comité de rénovation des normes en agriculture)

Le chiffre de la semaine
12 327 €
D’après une étude du réseau AS et des Chambres d’agriculture, le résultat courant moyen par UTA 2017 (Unité de travail agricole) des entreprises agricoles de l’Ouest et du Centre, s’élève à 12 327 euros. Un chiffre en baisse par rapport à 2016.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui