L'Anjou Agricole 15 novembre 2016 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Euronext lance un contrat à terme pour les engrais azotés

Le groupe boursier Euronext a lancé le 14 novembre un contrat à terme sur les engrais azotés pour aider les agriculteurs à gérer la volatilité des prix de leurs intrants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir

« Si je veux connaître le coût de la récolte à 18 mois, il est important que je puisse connaître le prix de mes intrants », alors que les engrais représentent 17 à 19 % des coûts opérationnels d'une exploitation, a expliqué Olivier Raevel, chargé des matières premières chez Euronext. De plus, le contrat sur la solution azotée permettra à un agriculteur « de gérer ses intrants en même temps que ses récoltes », a-t-il ajouté. Euronext complète ainsi son offre en matières premières, qui inclue notamment le blé, le colza et le maïs.

 

« Combinant à la fois l'urée et le nitrate d'ammonium, la solution azotée UAN-30 est un produit générique dans la famille des engrais azotés utilisés dans l'ensemble du secteur agricole », selon Euronext. Le groupe a sélectionné le port de Rouen comme point de livraison. Le cycle initial des échéances est mars, juin, septembre et novembre, couvrant un horizon de cotation de plus de 2 ans, afin d'être en adéquation avec la saisonnalité des semis, des épandages et des récoltes pour les différents types de culture, ajoute Euronext.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L’Inra et l’Irstea devront fusionner en janvier 2020

ont annoncé le 17 octobre la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Le chiffre de la semaine
3 158 €
Lors de la vente de reproducteurs rouge des prés du Domaine des Rues à Chenillé-Changé, mercredi 17 octobre, 19 taureaux sur 26 ont trouvé preneur, pour un prix moyen de 3 158 euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui