L'Anjou Agricole 25 octobre 2018 à 13h00 | Par L'Anjou Agricole

Expo Hungry planet à Angers : un tour du monde de l'assiette

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour Benoit Mellier, commissaire de l'exposition, les trois mots d'ordre partagés pour un mieux vivre à l'échelle de la planète seraient : modération, mouvement et qualité. (© AA)  © © Peter Menzel - Faith D'Aluisio / Cosmo  © © Peter Menzel - Faith D'Aluisio / Cosmo Famille du Guatémala. © © Peter Menzel - Faith D'Aluisio / Cosmo

Que mangent les hommes sur terre ? L'alimentation est-elle en train de s'uniformiser ? Il
y a une quinzaine d'années, le photographe américain Peter Menzel et sa femme Faith d'Aluisio ont réalisé un tour du monde au cours duquel ils ont vécu avec une trentaine de familles de 24 pays, partagé leurs repas. Le couple a mis en scène ces familles avec la nourriture qu'elles consomment pendant une semaine. Ils en ont fait un livre : "Hungry Planet : what the world eats". Une exposition au Muséum des sciences naturelles d'Angers présente 24 de ces photographies et fournit des repères sur l'alimentation dans le monde, sur l'origine de l'alimentation depuis la préhistoire, mais également sur l'équilibre alimentaire et la santé. Une expo éclairante alors que vient de se tenir le Sial (Salon international de l'alimentation) à Paris.


Mondialisation par la pizza ?
« Non, la nourriture n'est pas la même partout, observe Benoit Mellier, commissaire de l'exposition. Il reste une diversité. Les traditions en matière d'alimentation sont présentes partout et contribuent à l'identité culturelle d'un pays et à la socialisation. On ne connaît d'ailleurs pas de civilisation où les gens mangent seuls, la captation de la nourriture s'étant toujours faite en groupe, et en particulier en famille ». Cependant, certains produits sont aujourd'hui présents sur l'ensemble de la planète : la tomate, le riz et la pomme de terre. Mais aussi la pizza, un des symboles (avec le burger), de la mondialisation : il se consomme 30 milliards de pizzas par an sur terre, les plus gros consommateurs étant les Américains et les Français. Parmi les tendances à l'oeuvre, il y en a une plutôt inquiétante en termes de santé publique : « lorsque le niveau de vie d'un pays s'améliore, on observe que les gens changent leur façon de se nourrir. Les haricots et grains sont remplacés par la viande, les aliments sucrés et les aliments préparés, note Benoit Mellier. Et paradoxalement, obésité, diabète et maladies cardiovasculaires sont les symptômes de l'amélioration de la situation économique des familles ».


Pour nourrir le monde, préserver les sols
L'exposition fait aussi le lien entre alimentation et production agricole, soulignant le rôle crucial des sols et la nécessité de leur conservation, alors que le manque de nourriture touche encore 1 milliard d'humains. Reprenant des études de la FAO, l'expo souligne qu'une « gestion durable des sols pourrait augmenter la production alimentaire de 58 % ».

S.H.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La seule méthode de substitution à cette molécule servant à la désinfection des sols en maraîchage est la désinfection à la vapeur.

a déclaré J. Rouchaussé, président de Légumes de France, suite à l’annonce par l’Anses du retrait des autorisations de mise sur le marché des produits phytos à base de métam-sodium

Le chiffre de la semaine
1er
Les Pays-de-la-Loire sont les 1er sur le plan national en production de viande bovine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui