L'Anjou Agricole 24 mai 2017 à 16h00 | Par AA

Face à la sécheresse, ils demandent de dérogation pour utiliser les jachères

La FDSEA demande que tous les “réservoirs de fourrage” soient mis à disposition des éleveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour pallier le manque de fourrages dû à la sécheresse, la FRSEA a demandé officiellement la possibilité d’utiliser les “réservoirs de fourrages”.
Pour pallier le manque de fourrages dû à la sécheresse, la FRSEA a demandé officiellement la possibilité d’utiliser les “réservoirs de fourrages”. - © AA

Au nom des cinq FDSEA des Pays-de-la-Loire, la FRSEA a officiellement demandé à la Draaf qu’une dérogation soit accordée cette année pour que les éleveurs de la région puissent récolter les couverts des jachères. Car malgré les pluies de ces derniers jours, c’est l’inquiétude qui prime dans le monde agricole, et notamment chez les éleveurs. D’ores et déjà les fourrages manquent dans certaines exploitations d’élevage et les stocks sont parfois largement entamés. Cette situation se superpose avec une année fourragère passée également calamiteuse et une situation économique des producteurs qui ne permet pas le rachat de fourrages...

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 26 mai 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui