L'Anjou Agricole 11 janvier 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Faible recours aux prêts de refinancement

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a admis le 10 janvier devant l’Assemblée nationale que le recours par des agriculteurs en difficulté aux prêts de refinancement par l'Etat était moins important que prévu.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture.
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture. - © Actuagri

« Nous avons eu hier une réunion avec les établissements financiers pour évaluer la situation. Le constat a été fait que le recours au prêt relais garanti n'est pas du tout à la hauteur de ce qu'on pouvait imaginer lorsqu'on a mis le plan en place », a indiqué le ministre. Selon lui, « les agriculteurs n'effectuent pas pour l'instant de demandes de prêts relais, en raison des avances de trésorerie qui ont été versées en octobre et novembre ».

 

Dans sa lettre au premier ministre envoyée quelques jours avant, le président de la FNSEA Xavier Beulin avait indiqué que « très peu de dossiers font actuellement l'objet d'une garantie et que la plupart des dossiers présentés à la BPI ne seraient pas éligibles en raison de l'application par celle-ci d'un ratio endettement/fonds propres apparu comme une exigence postérieure à l'arbitrage du 4 octobre ». Niant l'idée d'un ratio d'endettement appliqué par la BPI « qui freinerait les possibilités de garantie (...) pour les prêts aux agriculteurs », le ministre a répondu qu'il n'y avait « pas de nouveau ratio qui ait été inventé depuis l'accord que nous avons trouvé ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les conditions sont aujourd’hui réunies pour autoriser la mise sur le marché des poudres de lait infantile

affirme le ministère de l’Agriculture , qui annonce, dans un communiqué de presse du 18 septembre, la reprise de la commercialisation des poudres de lait infantile fabriquées par Lactalis

Le chiffre de la semaine
35 000
C’EST LE NOMBRE DE SALARIÉS AGRICOLES EN MAINE-ET-LOIRE. 1 ENTREPRISE SUR 2 EST EMPLOYEUSE.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui