L'Anjou Agricole 27 avril 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Faire sa demande d'aide aux bovins laitiers avant le 15 mai

Au 27 avril 2015, moins d’un producteur de lait de Maine-et-Loire sur deux a déposé sa demande d’aide aux bovins laitiers, alors qu’il en a la possibilité depuis le 1er mars et que la date limite de demande du 15 mai approche rapidement, alerte la DDT dans un communiqué du 27 avril.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La date limite de demande est fixée au 15 mai.
La date limite de demande est fixée au 15 mai. - © AA

Vous êtes producteur de lait : en 2015, il convient de demander la nouvelle aide aux bovins laitiers.

Vous pouvez bénéficier de cette aide si :

- votre cheptel de vaches laitières a produit du lait entre le 1er avril 2014 et le 31 mars 2015.

- vous respectez une période de détention obligatoire sur l’exploitation d’au moins six mois à

compter du lendemain de cette déclaration. Durant cette période, les vaches qui sortent de

votre exploitation peuvent être remplacées par des génisses éligibles, c’est-à-dire des femelles

âgées de plus de 8 mois et n’ayant jamais vêlé dans la limite de 30 % de l’effectif primable.

Cette demande s’effectue avant le 15 mai 2015 par :

- télédéclaration sur le site TéléPAC www.telepac.agriculture.gouv.fr ;

- ou à partir d’un formulaire à télécharger sur le site www.maine-et-loire.gouv.fr rubrique politiques publiques/agriculture/aides dirctes de la PAC/campagne 2015/aides animales)

Si vous ne possédez pas de numéro PACAGE, rapprochez-vous dès aujourd’hui de la DDT pour en

obtenir un (contact : Florence BARRÉ 02 41 86 64 03).

Plus d’informations sur www.maine-et-loire.gouv.fr (rubrique politiques publiques/agriculture/aides directes de la PAC/campagne 2015/aides animales)


Contacts à la Direction Départementale des territoires (DDT) : Marie-Christine CHAUD 02 41 86 64 06, Catherine GARNIER 02 41 86 64 29.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aucune étude prouve le caractère cancérogène du glyphosate

a déclaré P. Médevielle, sénateur UDI, suite à une étude sanitaire menée par des sénateurs de l'Opecst, sur le glyphosate

Le chiffre de la semaine
2/3
Des consommateurs avouent un doute sur la composition 100 % bio des produits étiquetés comme tels.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui