L'Anjou Agricole 10 novembre 2017 à 11h00 | Par L'Anjou Agricole

FCO : 18 000 doses de vaccins ont été envoyées en Haute-Savoie

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Bernard Griffoul

Près de 18 000 doses sont parties en Haute-Savoie afin de vacciner ovins et bovins contre le sérotype 4 de la fièvre catarrhale ovine (FCO), selon un membre du Conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV) du 9 novembre.

En parallèle, le ministère de l’Agriculture cherche à récupérer auprès de Mérial de nouvelles doses, initialement destinées à l’export. En Haute-Savoie, près de 21 000 bovins et 3 000 ovins sont à vacciner. Lors du CNOPSAV, il a été également annoncé que l’Italie n’imposerait pas de contraintes supplémentaires pour ses importations d’animaux français et que l’Espagne continuerait d’exiger une vaccination y compris contre le sérotype 4.

1er cas de sérotype 4 de la FCO en France continentale

Dans un communiqué du 8 novembre, le ministère de l’Agriculture a confirmé l’arrivée du sérotype 4 de la fièvre catarrhale ovine (FCO) en France continentale, dans un élevage de Haute-Savoie. Le veau de 15 jours qui séjournait dans l’Allier a été abattu le 7 novembre, soit le lendemain de la confirmation de son sérotype. L’information circulait depuis le 6 novembre dans la presse locale. Le ministère a annoncé la mise en place, «conformément à la réglementation européenne», d’un périmètre de restriction, d’une zone de protection et de surveillance, respectivement de 20, 100 et 150 km autour du foyer. «Une vaccination d’urgence, prise en charge par l’État, est en cours de déploiement autour du foyer afin de circonscrire la maladie et de maximiser les chances de l’éradiquer», a annoncé le ministère.

Le sérotype 4 circule en Corse et en Italie depuis plusieurs années.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il y a une réelle envie d’aller de l’avant.

selon Éric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, à propos de la rencontre du 13 juillet avec le Corena (Comité de rénovation des normes en agriculture)

Le chiffre de la semaine
12 327 €
D’après une étude du réseau AS et des Chambres d’agriculture, le résultat courant moyen par UTA 2017 (Unité de travail agricole) des entreprises agricoles de l’Ouest et du Centre, s’élève à 12 327 euros. Un chiffre en baisse par rapport à 2016.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui