L'Anjou Agricole 05 septembre 2019 à 09h00 | Par AA

Festi'élevage affiche complet

La 25ème édition de Festi'élevage se tiendra samedi 7 et dimanche 8 septembre à Chemillé-en-Anjou. Avec la race jersiaise en concours national.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Conférence de presse du festival, mercredi 4 septembre au Théâtre foirail de Chemillé : de gauche à droite, Bruno Ragon (évolution) ; Manon Lherm (Seenovia) ; Benoit Cesbron (président de Festi'élevage) ; Pierre-Yves Léger (président du syndicat jersiais 49).
Conférence de presse du festival, mercredi 4 septembre au Théâtre foirail de Chemillé : de gauche à droite, Bruno Ragon (évolution) ; Manon Lherm (Seenovia) ; Benoit Cesbron (président de Festi'élevage) ; Pierre-Yves Léger (président du syndicat jersiais 49). - © AA

« Nous sommes complets, aussi bien au niveau des concours que des sponsors », annonce, souriant, Benoit Cesbron, président de Festi'élevage, à quelques jours de l'événement chemillois. Festi'élevage a enregistré 549 inscriptions, 293 bovins laitiers et 256 bovins allaitants. Il y aura aussi 60 chèvres et 80 moutons. Les effectifs baissent légèrement en race prim'holstein, le concours montbéliard est annulé par manque de candidats. Au chapitre des nouveautés en laitières, la présentation, pour la première fois, de vaches simmental de Maine-et-Loire, du Gaec des Haies à Bourg-d'Iré.
En allaitant, on note un beau dynamisme, en parthenaise notamment, avec 47 animaux en concours et 7 nouveaux éleveurs participants.

La jersiaise à l'honneur
Cette année, la race à l'honneur est la jersiaise. Le 3ème concours national de la race se tiendra samedi sur le grand ring. « 120 jersiaises de 38 élevages, provenant de 8 régions différentes seront en compétition », annonce Pierre-Yves Léger, président du syndicat jersiais de Maine-et-Loire. à cette occasion, une génisse jersiaise sera mise à l'honneur, faisant figure d'égérie du festival. Ce concours prendra même une dimension internationale, avec la présence d'un juge danois, Peter Larson, d'une délégation de Danois, ainsi que d'éleveurs de l'île de Jersey.


Grand ring réservé jusqu'en 2025
Le grand ring est réservé pour les 5 prochaines années pour des événements d'ampleur inter-régionale ou nationale : parthenais en 2020, charolais en 2021, rouges des prés en 2022, limousins en 2023, normands en 2024 et blancs bleus en 2025. Des prévisions qui rendent les organisateurs « très optimistes  quant à l'avenir du festival ».
S.H.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Un agriculteur sur cinq n’a pas dégagé de revenu en 2017

Selon l’Insee, en 2017, 19,5 % des non-salariés agricoles imposés au réel ont déclaré des revenus nuls ou déficitaires, d’après une étude publiée le 7 novembre

Le chiffre de la semaine
69
C'est le nombre de solutions alternatives à l’utilisation de produits phytosanitaires proposées par l'association “Contrat de solutions”.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui