L'Anjou Agricole 07 septembre 2015 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Festi'élevage : Emeline, grande championne au concours régional Prim'holstein

La vache Emeline, du Gaec des Bords de Moine à Saint-André-de-la-Marche, s'est distinguée au concours régional qui se tenait à Festi'Elevage, à Chemillé-Melay, samedi 5 septembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La remise du prix de grande championne.
La remise du prix de grande championne. - © AA

" Cette vache me donne des frissons, c'est une vache tout le monde aimerait avoir dans son élevage..." Le juge suisse Jacques Rouiller n'a pas tari d'éloges en désignant comme grande championne la vache Emeline, du Gaec des Bords de Moine. Grande satisfaction aussi pour les éleveurs, la famille Vigneron, de Saint-André-de-la-Marche. "Emeline se distingue par sa largeur et sa hauteur de mamelle, son élégance, son style laitier. C'est une vache qui transpire le lait", résume Romain Vigneron, qui menait la vache. Elle produit 12 800 kg de lait annuels. Vêlée au 15 juillet, elle a atteint les jours derniers un pic de 54 kg de lait par jour.

A noter que Emeline, comme sa réserve Darryl, du Gaec Hallay Holstein (La Membrolle-sur-Longuenée) est une fille du taureau Minister.

Emeline sera présentée au Space, où elle avait terminé l'an dernier première de sa section.

Le concours régional prim'holstein a rassemblé 120 animaux, d'une soixantaine d'élevage des Pays-de la Loire.


Plus d'information dans l'Anjou agricole du 11 septembre 2015.

 



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui