L'Anjou Agricole 06 septembre 2018 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

Festi'élevage - Unis autour de la parthenaise

Le groupement Parth'avenir, créé il y a un an, rassemble des jeunes de 16 à 30 ans unis par la passion de la parthenaise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Marilyne Auneau, 23 ans, Jérémy Guillemet, 24 ans et Laëtitia Guillemet, 22 ans, avec le jeune taureau Nacre.
Marilyne Auneau, 23 ans, Jérémy Guillemet, 24 ans et Laëtitia Guillemet, 22 ans, avec le jeune taureau Nacre. - © AA

« Autour de notre passion s'est créée une bande de copains », sourit Maryline Auneau. A 23 ans, cette salariée agricole fait partie depuis début 2017 de Parth'avenir, un groupe qui rassemble aujourd'hui une trentaine de jeunes, éleveurs, étudiants ou employés dans les milieux agricole ou para-agricole. « L'idée est née au niveau des syndicats de race des départements Deux-Sèvres, Maine-et-Loire et Vendée, qui concentrent 90 % du cheptel de la race parthenaise, continue Maryline Auneau. Ils constataient la présence de jeunes sur les concours et ont souhaité que ces jeunes se structurent pour faire vivre la race et apprendre à se connaître sur les concours ».


L'objectif de Parth'avenir, qui est une filière de l'OS Parthenaise, est « de réunir les jeunes qui sont le futur de la race, qu'ils puissent ensemble suivre les évolutions de la race, de la génétique....», souligne Laëtitia Guillemet, actuellement salariée dans un centre de gestion. Tous les jeunes sont liés à un élevage parthenais d'une manière ou d'une autre : celui de leur parents, de leur conjoint, ou encore de leur maître de stage. Pas d'élitisme, puisqu'il s'agit, indifféremment, d'élevages inscrits ou non au Herd book.

L'activité de Parth'avenir s'articule autour d'animations, de formations, de visites d'élevage et de temps conviviaux.  Au Festi'élevage de 2017, une mise à poids sur une génisse a été proposée au public sur le stand parthenaise, et l'opération est renouvelée cette année, avec des lots à gagner. Au National parthenais, ils ont organisé un concours de présentation d'animaux. Au programme aussi, des journées de formation au pointage et au dressage avec l'Organisme de sélection.

S.H.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La seule méthode de substitution à cette molécule servant à la désinfection des sols en maraîchage est la désinfection à la vapeur.

a déclaré J. Rouchaussé, président de Légumes de France, suite à l’annonce par l’Anses du retrait des autorisations de mise sur le marché des produits phytos à base de métam-sodium

Le chiffre de la semaine
1er
Les Pays-de-la-Loire sont les 1er sur le plan national en production de viande bovine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui