L'Anjou Agricole 16 avril 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Fin des quotas: la FNPL se refuse à imaginer «des entreprises qui manquent de lait»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

André Bonnard, secrétaire général de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) se refuse à imaginer «des entreprises qui manquent de lait». Il s’est exprimé sur le sujet lors de la présentation du « livre blanc », donnant les grandes lignes directrices du syndicat pour les années à venir, le 14 avril, à Paris. Thierry Roquefeuil, président de la FNPL, a rappelé de son côté qu’« il est surprenant d’entendre que les industriels français ont peur de produire du lait lors de l’assemblée général de Syndifrais », le 2 avril dernier. La FNPL défend la liberté d’entreprendre des éleveurs (produire plus ou non) qui passera par une réflexion sur la contractualisation et certaines décisions pour en améliorer le dispositif. Elle refuse, entre autres, la clause d’exclusivité de l’approvisionnement en lait d’un éleveur à un industriel, présente dans certains contrats. La mobilité des volumes peut être effectivement une façon de fluidifier le marché dans un univers sans quota. Elle revendique également les contrats collectifs entre organisations de producteurs et industriels afin d’amener de la souplesse dans les échanges et de redonner du pouvoir aux éleveurs dans les relations commerciales.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il est nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles

Dans un courrier envoyé au Président de la République, la FNSEA juge « nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles »

Le chiffre de la semaine
10 %
C'est le taux national du vote électronique qui a été réalisé lors des dernières élections aux Chambres d'Agriculture.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui