Le Réveil Lozère 10 octobre 2018 à 12h00 | Par Aurélie Pasquelin

Fleurs d’Aubrac, des pistes pour se développer

L’association Fleurs d’Aubrac tenait son assemblée générale lundi dernier à Antrenas. Malgré la baisse des ventes de viande, la filière a maintenu ses chiffres pour l’année 2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
David Cayrel, président de Fleurs d’Aubrac et Didier Marragou, prédident de Cobo Sud.
David Cayrel, président de Fleurs d’Aubrac et Didier Marragou, prédident de Cobo Sud. - © Aurélie Pasquelin

« Avec près de 1500 génisses et un bon équilibre entre l’offre et la demande, on peut globalement dire que l’année 2017 aura été assez bonne pour les Fleurs d’Aubrac. » Tel est le constat qu’a fait David Cayrel, président de Fleurs d’Aubrac lors de l’assemblée générale de l’association qui se déroulait lundi 8 octobre dans la salle des fêtes d’Antrenas. Avec 146 apporteurs et 1 492 Fleurs d’Aubrac (817 d’Aveyron, 620 de Lozère, 41 du Cantal et 14 de Haute-Loire) vendus en 2017, la filière   [...]

 

» Lire la suite sur le site Le Réveil Lozère

la phrase de la semaine

Nous portons une réflexion sur des dispositions spécifiques à l’agriculture urbaine dans le cadre du statut du fermage

a indiqué le Cese (Conseil économique, social et environnemental), dans un avis adopté le 12 juin, en vue de la future réforme du droit foncier rural.

Le chiffre de la semaine
400
c'est le nombre d'animaux qui se retrouveront au concours inter-régional de Blonde d'Aquitaine à Cholet le 21 et 22 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui