Le Réveil Lozère 10 octobre 2018 à 12h00 | Par Aurélie Pasquelin

Fleurs d’Aubrac, des pistes pour se développer

L’association Fleurs d’Aubrac tenait son assemblée générale lundi dernier à Antrenas. Malgré la baisse des ventes de viande, la filière a maintenu ses chiffres pour l’année 2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
David Cayrel, président de Fleurs d’Aubrac et Didier Marragou, prédident de Cobo Sud.
David Cayrel, président de Fleurs d’Aubrac et Didier Marragou, prédident de Cobo Sud. - © Aurélie Pasquelin

« Avec près de 1500 génisses et un bon équilibre entre l’offre et la demande, on peut globalement dire que l’année 2017 aura été assez bonne pour les Fleurs d’Aubrac. » Tel est le constat qu’a fait David Cayrel, président de Fleurs d’Aubrac lors de l’assemblée générale de l’association qui se déroulait lundi 8 octobre dans la salle des fêtes d’Antrenas. Avec 146 apporteurs et 1 492 Fleurs d’Aubrac (817 d’Aveyron, 620 de Lozère, 41 du Cantal et 14 de Haute-Loire) vendus en 2017, la filière   [...]

 

» Lire la suite sur le site Le Réveil Lozère

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L’Inra et l’Irstea devront fusionner en janvier 2020

ont annoncé le 17 octobre la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Le chiffre de la semaine
3 158 €
Lors de la vente de reproducteurs rouge des prés du Domaine des Rues à Chenillé-Changé, mercredi 17 octobre, 19 taureaux sur 26 ont trouvé preneur, pour un prix moyen de 3 158 euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui