L'Anjou Agricole 17 janvier 2019 à 14h00 | Par AA

Florian Landreau : "Les agriculteurs ont tout intérêt à s'ouvrir sur l'extérieur"

Florian Landreau, 30 ans, se présente pour la première fois sur la liste JA + FDSEA. Investi dans plusieurs associations professionnelles ou locales, il défend l’idée d’une agriculture ouverte sur l’extérieur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Florian Landreau est agriculteur au Longeron en Maine-et-Loire, en productions vaches allaitantes et volailles de chair.
Florian Landreau est agriculteur au Longeron en Maine-et-Loire, en productions vaches allaitantes et volailles de chair. - © AA

" Depuis mon installation, l’exploitation n’a pas cessé de  bouger ! ". Florian Landreau a démarré son activité le 1er janvier 2013 sur l’exploitation familiale. La production de volailles de chair a été boostée, avec l’ajout de 3 000 m2 de bâtiments aux 2 000 m2 existants, la construction d’un pondoir, le repositionnement sur un créneau de poulets milieu de gamme.  Un an et demi après Florian Landreau, son frère cadet a rejoint la structure lui aussi, avec 50 ha en apport et un développement de l’atelier bovins. à nouveau, des travaux : une stabulation équipée de contention. « Grâce à la modernisation, nous avons économisé du temps et gagné en qualité de vie », explique
Florian Landreau.


Remettre le collectif au goût du jour

Impliqué dans sa Cuma, dans le syndicalisme, les groupes de progrès, la coopérative d’appro les Trois Provinces, ou encore les associations locales (école, sport), Florian Landreau veut « remettre le collectif au goût du jour. Car le collectif est source de solutions ». Localement, l’agriculteur est responsable FDSEA du secteur de Sèvremoine, où un travail est en cours sur les échanges parcellaires.

Malgré tous les projets à mener sur son exploitation, il prend soin de ne pas rester « la tête dans le guidon », privilégie la formation continue, le dialogue et les échanges, complémentaires à son Bac Pro passé en apprentissage. Il tient aussi à maintenir une autonomie de décision. « On sensibilise les jeunes à cela dans les écoles, mais on a tendance à l’oublier une fois lancé », souligne-t-il.

S.H.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il est nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles

Dans un courrier envoyé au Président de la République, la FNSEA juge « nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles »

Le chiffre de la semaine
10 %
C'est le taux national du vote électronique qui a été réalisé lors des dernières élections aux Chambres d'Agriculture.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui