L'Anjou Agricole 06 avril 2018 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

FNSEA et JA veulent que le décret Montebourg s'étende aux terres agricoles

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

La FNSEA et les Jeunes agriculteurs ont demandé le 5 avril que le gouvernement étende au foncier agricole le dispositif d'Arnaud Montebourg pour protéger les avoirs français jugés stratégiques, lors d'une audition parlementaire sur ce sujet. « Il y a éventuellement une possibilité de réguler (la surenchère des investisseurs étrangers sur les terres agricoles), c'est le décret Montebourg qui reconnaît l'enjeu stratégique de certains secteurs, car le foncier agricole c'est aussi la souveraineté alimentaire », a indiqué Sébastien Richard, secrétaire général adjoint des Jeunes agriculteurs, devant la mission d'information sur le foncier agricole, présidée par le député REM Jean-Bernard Sempastous. « Quand c'est un citoyen français qui achète il y a une possibilité de regarder la destination des terres », a déclaré le deuxième vice-président de la FNSEA Henri Biès-Péré, qui a lui aussi demandé à ce que le décret Montebourg soit étendu au foncier agricole. En février, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que le décret d'Arnaud Montebourg de 2014, qui oblige les investisseurs étrangers à obtenir, pour certains secteurs sensibles, une autorisation préalable de Bercy, généralement accordée en contrepartie d'engagements, serait étendue aux secteurs de l'intelligence artificielle, du spatial, du stockage des données, aux semi-conducteurs et aux infrastructures financières.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui