L'Anjou Agricole 11 septembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Forban et sa descendance primés au national rouge des prés

Si les éleveurs du Maine-et-Loire ont déserté le concours départemental de rouges des prés, c’est pour mieux représenter le département au concours national qui se déroulait à évron ce week-end.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Forban remporte le prix de championnat.
Forban remporte le prix de championnat. - © AA

Forban et sa progéniture ont brillé lors du national rouge des prés qui se déroulait ce week-end à Evron en Mayenne. Sur cinq prix de championnat mâle, quatre étaient issus de l’élevage d’Anthony Gervais, éleveur sélectionneur à Saint-Paul-du-Bois. Trois d’entre eux sont des fils de Forban (l’un d’entre eux a été acheté en 2013 par un élevage mayennais) et le quatrième n’est autre que Forban lui-même. Ce dernier ressort champion mâle adulte. Un titre qu’il remporte pour la 3e fois au national de la race.
L’éleveur est très satisfait. L’objectif de ce national pour lui ?
« montrer la production de Forban. » D’ailleurs, onze animaux présents au concours étaient issus de Forban. Et l’élevage a remporté le prix de famille né par le père. Autre satisfaction pour Anthony Gervais ? « L’aspect commercial du concours. » à l’issue du concours, les animaux lauréats du championnat veau d’automne et veau culard ne sont pas repartis dans le Maine-et-Loire mais ont été vendus à des élevages des départements limitrophes (Sarthe et Mayenne).
D’autres Angevins ont aussi été primés. Le prix d’ensemble est revenu à l’élevage Ménard du Fief-Sauvin, le prix d’élevage jeune à l’élevage Chéné de Bécon-les-Granits également

L'élevage de Hervé Ménard a gagné le prix d'ensemble
L'élevage de Hervé Ménard a gagné le prix d'ensemble - © AA
Le prix d'élevage jeune a été remis à l'élevage Chené.
Le prix d'élevage jeune a été remis à l'élevage Chené. - © AA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

" Dans quelques années, toute une génération de citadins va croire que tout ce qui n’est pas bio est empoisonné ! ".

a réagi sur Twitter l’animateur et producteur de la célèbre émission E=M6, Mac Lesggy.

Le chiffre de la semaine
40
C'est le nombre d'intrusions dans les élevages en France, recensées par la FNSEA en 2019.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui