L'Anjou Agricole 08 juillet 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Forte baisse estimée pour la récolte de blé française

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Vincent MARMUSE

Les analystes des cabinets ODA et Agritel tablent sur un sévère recul des récoltes de blé dans l’hexagone. Au 25 juin 2016, les nouvelles prévisions évaluent ainsi une récolte entre 35 et 37 millions de tonnes, soit environ -9 % par rapport au record atteint l’an dernier (41,02 millions de tonnes). Une baisse de production qui s’accompagne également d’une dégradation de la qualité, la faute aux intempéries qui ont fortement impacté les cultures de céréales. « Cette année, les céréaliers français ont une quadruple punition : de mauvais rendements, une qualité en baisse, des prix bas et une concurrence internationale exacerbée, ce qui laisse augurer de gros problèmes de trésorerie » explique Michel Portier, directeur d’Agritel. « Dans les régions comme la Bourgogne ou le Centre, pour 40 à 50 % des exploitants, cette année est la quatrième de suite de résultat zéro ou négatif, » remarque Dominique Chambrette, vice-président de l’Association des producteurs de blé (AGPB).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Je suis fâché après cette décision sur les maïs qui peuvent être importés d’Ukraine

a déclaré le président de l’AGPM (producteurs de maïs) Daniel Peyraube, le 26 novembre en AG.

Le chiffre de la semaine
100 millions
d'euros. C'est le montant du plan protéines végétales du Gouvernement pour doubler en 10 ans les surfaces de plantes riches en protéines