L'Anjou Agricole 07 septembre 2015 à 17h00 | Par L'Anjou Agricole

Forte mobilisation française à Bruxelles

Ce lundi 7 septembre 2015, une manifestation européenne se déroulait à Bruxelles en marge du sommet des ministres européens de l'agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Tous attendent un fléchissement des politiques européennes de gestion des marchés, à l'heure où tous les producteurs de l'ouest à l'est de l'Europe, du Nord au Sud, subissent de plein fouet la crise des marchés laitiers, porcins, bovins.
Tous attendent un fléchissement des politiques européennes de gestion des marchés, à l'heure où tous les producteurs de l'ouest à l'est de l'Europe, du Nord au Sud, subissent de plein fouet la crise des marchés laitiers, porcins, bovins. - © Agri72

Belges, allemands, irlandais, bulgares, italiens... pratiquement toutes les nationalités étaient représentées à Bruxelles ce lundi, pour la grande manifestation organisée par le Copa-Cogeca, au premier rang desquels la délégation française emmenée par la FNSEA et les JA comptabilisait plus de 3700 manifestants et quelques 260 tracteurs, venus principalement du Nord de la France.


C'est dans un joyeux mélange de nationalité mais sous grande pression que s'est déroulé ce conseil des ministres de l'agriculture européen.
C'est dans un joyeux mélange de nationalité mais sous grande pression que s'est déroulé ce conseil des ministres de l'agriculture européen. - © Agri72

Quatre jours après la grande mobilisation parisienne, les agriculteurs français parmis lesquels une quarantaine d'angevins, ont donc défilé dans la capitale européenne pour faire entendre d'une seule voix le désarroi profond du monde agricole et rural.

- © FRSEA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Je respecte le processus démocratique, mais je pense profondément que ce n’est pas le bon véhicule

Interrogé au Space, sur le Référendum d’initiative partagée pour les animaux, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a répondu qu’il ne s’agissait pas du “bon vehicule” politique

Le chiffre de la semaine
14 746
Chasseurs dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui