L'Anjou Agricole 15 novembre 2018 à 17h00 | Par AA

François Girard présente le programme de la journée phytos du 28 novembre

François Girard, responsable environnement à la FDSEA, présente la journée consacrée aux phytos dans le cadre du #fdseajatour

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

La protection des cultures et l’utilisation des produits phytosanitaires ont toujours fait partie des préoccupations majeures des agriculteurs, et pas seulement pour des raisons économiques mais aussi pour des préoccupations environnementales. Ces sujets remontent dans l’actualité ces derniers temps, et les évolutions réglementaires nous imposent une grande réactivité dans nos pratiques. La journée du 28 novembre a pour objectifs de faire le point sur ces nouveaux défis et sur les réponses que nous, agriculteurs, pouvons y apporter.

Nous allons commencer à 11 h par une visite de terrain à Saint-Georges-sur-Loire et des témoignages d’agriculteurs : Matthieu Herguais, Philippe Gautier et Baptiste Gatouillat (vice-président des JA, céréalier dans l’Aube). L’après-midi, nous aurons des interventions de Christian Durlin, de la FNSEA (encadré) et de la Chambre d’agriculture. La journée se clôturera par un échange avec les participants et une table ronde, pour finir vers 16 h.

L’objectif est de rassembler des professionnels de l’agriculture concernés par ce sujet. Tous les agriculteurs, adhérents ou non, sont les bienvenus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.