L'Anjou Agricole 27 novembre 2015 à 14h00 | Par L'Anjou Agricole

Fréquentation en hausse de 35% à Terra Botanica

Bilan de la saison positif pour le parc Terra Botanica, qui enregistre une croissance de 35 % de sa fréquentation entre 2014 et 2015. Une conférence de presse se tenait jeudi 26 novembre, à Angers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le parc a reçu en moyenne 1 200 visiteurs par jour, avec un pic le 10 mai, à 5 800 visiteurs.
Le parc a reçu en moyenne 1 200 visiteurs par jour, avec un pic le 10 mai, à 5 800 visiteurs. - © Thierry Huguenin

Cette saison, 213 000 visiteurs sont venus au parc Terra Botanica, dont 25 000 congressistes au Centre d'affaires, contre 160 000 visiteurs en 2014 (et 22 000 congressistes). Des chiffres encourageants,  a souligné Christian Gillet, président du Conseil départemental : " ne crions pas victoire, mais une véritable dynamique est engagée. La fréquentation laisse augurer d'une bonne année 2016". Le recrutement d'un nouveau directeur, le changement de stratégie avec de nombreux partenariats noués ou renoués, une nouvelle politique tarifaire, ont permis de faire remonter une fréquentation en déclin. "Le ballon captif, nouveauté 2015, a attiré des visiteurs, mais "il n'y a pas un seul facteur de réussite", souligne le directeur Denis Griffon.

Pour 2016, le parc mettra encore davantage l'accent sur le végétal et entend "créer le buzz", avec une succession d'événements, comme un mandala géant de dahlias à admirer depuis le ballon captif. Un des points d'orgue sera aussi la diffusion, en mars, d'une émission de télé-réalité sur TF1, tournée cette année à Terra Botanica et intitulée “C'est le bouquet, la bataille des fleuristes".

Plus d'informations dans l'Anjou agricole du 4 décembre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui