L'Anjou Agricole 21 juin 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Fruits/légumes : la météo ralentit la production mais semble dynamiser les cours

En ce début de campagne 2016, la production de carottes s’annonce stable (+1% comparé à 2015), selon les estimations Agreste publiées le 17 juin. Les cours sont pour le moment en recul de 7% par rapport à 2015 mais supérieurs de 8% à la moyenne quinquennale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les conditions climatiques pourraient favoriser « une remontée des prix ».
Les conditions climatiques pourraient favoriser « une remontée des prix ». - © JCG

En poireau, Agreste prévoit une production annuelle en recul de 3% par rapport à 2015 (-1% par rapport à la moyenne quinquennale). Le temps frais du mois de mai a dynamisé la consommation, tirant les cours vers le haut : +29% sur un an.

La campagne de melon démarre quant à elle timidement : Agreste note un retard de récolte d’une quinzaine de jours en raison des conditions météo. La production annuelle devrait être en recul de 6% comparé à la campagne précédente.
La campagne de fraises, déjà bien entamée, voit dernièrement une baisse des récoltes. La production annuelle devrait finalement être en baisse de 2% par rapport à 2015. Les cours poursuivent leur baisse saisonnière, mais restent cependant, au mois de juin 2016, supérieurs de 11% comparé aux cours de juin 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui