L'Action Agricole Picarde 28 octobre 2020 à 06h00 | Par Propos recueillis par Alix Penichou

GDS80 : «Nous voulons renforcer notre présence technique»

Le Groupement de défense sanitaire de la Somme (GDS) s'est doté d'une nouvelle équipe en septembre, avec l'arrivée d'une présidente, Sophie Thulliez, et d'un directeur, Nicolas Risbourg. Leur priorité est d'aller sur le terrain et de faire connaître leurs actions. Interview commune.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La volonté de Sophie Thuilliez, présidente, et Nicolas Risbourg, directeur du GDS 80 : épauler davantage les éleveurs de la Somme dans la gestion sanitaire de leur cheptel.
La volonté de Sophie Thuilliez, présidente, et Nicolas Risbourg, directeur du GDS 80 : épauler davantage les éleveurs de la Somme dans la gestion sanitaire de leur cheptel. - © © A. P.

Quelle est votre motivation à vous engager auprès du GDS ?
Sophie Thuilliez :
Je suis éleveuse de bovins et d'ovins, à Coigneux, près d'Acheux-en-Amiénois, et je me suis toujours engagée dans la défense du métier qui est mis à rude épreuve. Pour moi, le sanitaire était une continuité, car c'est un aspect indispensable à la via-bilité d'un élevage. L'économie en dépend ! C'est vrai pour les éleveurs laitiers, parce que quand le taux de   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Action Agricole Picarde

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.