L'Anjou Agricole 27 mai 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Gel de fin avril : 20 à 30 % de perte dans le vignoble du Val de Loire

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Le gel de fin avril, avec dans certains secteurs des températures minimales de -6°C, entraînerait une perte globale de récolte de l’ordre de 20 à 30% par rapport à une année moyenne (1,9 million d’hectolitres), a indiqué le 26 mai Inter Loire, l’interprofession des vins du Val de Loire. Ce bilan d’Inter Loire émane des enquêtes menées par les fédérations viticoles, les syndicats d’appellation et les chambres d’agriculture, précise-t-elle. Les vignobles de Touraine, du Nantais et de la Sarthe ont été les plus touchés, certaines communes l’ont été « jusqu’à 80% ». Une estimation plus fine des perspectives de récolte pourra être dressée à la floraison, fin juin. Cette amputation d’une partie des rendements survient à un moment de stocks déjà «globalement à leur plus bas niveau» sur les sept premiers mois du fait de l’intérêt porté par les marchés pour les vins du Val de Loire et des faibles récoltes de ces dernières années. « C’est un sérieux avertissement. Le Val de Loire fonctionne à flux tendu et il est indispensable de mettre en œuvre une stratégie collective », a indiqué le président d’InterLoire Gérard Vinet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui