Agri53 16 mai 2019 à 09h00 | Par Jean-Luc Jobert, vétérinaires conseil Seenovia

Génisses : surveiller les strongles digestifs

Chez les génisses, les strongles digestifs ont un impact négatif sur la croissance (jusqu’à plusieurs dizaines de kg sur une saison), l’état général, le développement du parenchyme mammaire et l’âge à la puberté. C’est au cours de la première année de vie que l’enjeu est le plus important.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Seenergi

À partir de la deuxième saison de pâture, l’ingestion de strongles digestifs comporte moins de risques parasitaires. Pour que les génisses bénéficient au plus tôt d’une immunité, une durée et une amplitude de contact suffisantes avec les larves infestantes (larves L3 des strongles) sont indispensables dès la 1re saison de pâture. Pour éviter toute conséquence médicale et économique majeure avec les premières infestations, un équilibre doit être trouvé entre développement de   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri53

la phrase de la semaine

Victoire ! DxE condamné pour avoir tournéun reportage volé dans une exploitation agricole.

Cédric Henry, président de la FDSEA35

Le chiffre de la semaine
31,3
Pour la moisson 2020, le service de la statistique du ministère de l'Agriculture prévoit une récolte hexagonale de blétendre autour de 31,3 millions de tonnes, soitl’une des plus basses depuis l’an 2000.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui