L'Anjou Agricole 08 août 2017 à 17h00 | Par L'Anjou Agricole

Gestion de l'eau : APCA, FNSEA, JA et les Irrigants de France demandent du pragmatisme

Sur les 10 dernières années, les bonnes pratiques des irrigants ont permis de réaliser 30% d’économie d’eau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Actuagri

A l’avant-veille du Conseil des ministres au cours duquel le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot doit présenter « un plan portant sur la politique de l’eau », les chambres d’agriculture (APCA), la FNSEA, les Irrigants de France et les Jeunes agriculteurs, expriment «leurs attentes fortes» dans un communiqué du 7 août. Les agriculteurs tiennent à rappeler que « sur les 10 dernières années, les bonnes pratiques des irrigants ont permis de réaliser 30% d’économie d’eau ». Ils demandent la mise en place d’« une politique de l’eau globale, ambitieuse et pragmatique ». Dans cette optique, ils souhaitent que cette politique soit basée sur une « confiance » donnée aux agriculteurs, et qu’à ce titre, elle soit « inscrite dans le projet de loi relatif au droit à l’erreur et la simplification administrative ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.