L'Anjou Agricole 04 juillet 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Glyphosate : Bruxelles évite « l’impasse pour les agriculteurs » (Coop de France)

Coop de France Métiers du grain salue la prolongation de 18 mois de l’autorisation du glyphosate qui « évite l’impasse pour les agriculteurs ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Une autorisation «a minima», regrette néanmoins la fédération, après le vote contre de la France et malgré le feu vert d’agences scientifiques d’évaluation des risques, selon un communiqué. « Ces tergiversations sur le glyphosate décrédibilisent le rôle et le sérieux des instances d’évaluation des risques et créent un précédent dangereux pour le monde agricole à l’heure où l’Europe est mise à mal », déclare le président Christian Pèes, cité dans le document.

 

Coop de France Métiers du grain s’affiche du côté des « tenants d’une agroécologie volontariste au bénéfice d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement, qui ont besoin de moyens permettant de mettre en œuvre les techniques de conservation des sols » à l’opposé de « ceux qui défendent des postures politiciennes d’opposition systématique sans tenir compte des avis scientifiques ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui