L'Anjou Agricole 06 septembre 2017 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Glyphosate : la FNSEA demande « une concertation plus étroite » dans le gouvernement

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Xavier Delbecque

La présidente de la FNSEA Christiane Lambert est revenue, lors de la conférence de presse le 5 septembre au matin, sur la façon dont a été annoncée la position de la France sur le renouvellement de l'homologation du glyphosate, demandant à l'avenir « une concertation plus étroite » entre les membres du gouvernement. « Sur un sujet délicat, il faut qu'il y ait un échange avant expression. Mon petit doigt me dit que Monsieur Hulot a répondu sans échange préalable », estime Christiane Lambert, qui demande « que le ministre de l'Agriculture puisse s'exprimer prochainement ».

Le syndicat est en faveur d'une ré-homologation de la molécule, mais d'une interdiction de certains co-formulants jugés dangereux. A minima, la FNSEA demande « une sortie en douceur ». « Tant qu'il n'y a pas d'alternative, pourquoi l'interdire ? » demande Christiane Lambert. La FNSEA rapporte de nombreux appels d’agriculteurs inquiets, notamment en conservation des sols.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Les négociations commerciales en cours doivent aboutir à un niveau de valorisation des coûts qui prend en compte la hausse des charges de production pour les éleveurs caprins

demande Coop de France dans un communiqué de presse du 16 janvier.

Le chiffre de la semaine
989
En Pays-de-la-Loire, on recense 989 entreprises de travaux agricoles, dont 573 employeuses de main d'œuvre. Cela représente près de 6 000 actifs (2 400 ETP).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui