L'Anjou Agricole 08 juin 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Glyphosate : Le Foll « compromet ses ambitions » selon la FNSEA

La FNSEA a affiché le 7 juin son « incompréhension totale » face au refus de la France de soutenir le renouvellement du glyphosate, jugeant que le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll « compromet toute une partie de ses ambitions ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

La FNSEA a affiché le 7 juin son « incompréhension totale » face au refus de la France de soutenir le renouvellement du glyphosate, jugeant que le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll « compromet toute une partie de ses ambitions ». « Avec ce refus arbitraire de la France d’utiliser le seul désherbant disponible pour les agriculteurs, non seulement le ministre a perdu un arbitrage face à la ministre de l'Environnement, mais il compromet toute une partie de ses ambitions, notamment sur le stockage du carbone, mesure phare de la Cop 21 », selon un communiqué. Le stockage du carbone, comme l’agroécologie et l’agriculture de conservation, sont liés au non labour et donc à la gestion des adventices, considère la FNSEA.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.