L'Anjou Agricole 26 février 2018 a 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Glyphosate : N. Hulot favorable à des exceptions d'une sortie en 3 ans dans certaines situations

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Jennifer Jacquemart /PE

Alors que la FNSEA va présenter ce lundi 26 février son contrat de solution aux côtés de 35 organisations agricoles, Nicolas Hulot a déclaré  qu’il est prêt à envisager des exceptions. « On est en train de recenser les alternatives qui existent et de leur donner les moyens de faire leurs preuves. Mais je ne suis pas buté et personne ne doit être enfermé dans une impasse : si dans un secteur particulier ou une zone géographique, certains agriculteurs ne sont pas prêts en trois ans, on envisagera des exceptions », a indiqué le ministre, qui ne se rendra pas au salon de l'Agriculture ouvert depuis samedi. Nicolas Hulot a aussi proposé la création « d'un fonds assurantiel » destiné aux agriculteurs en conversion bio « qui couvrirait certains risques et indemniserait les producteurs en difficulté ». « Mais considérer que l'agriculture bio à vocation à être aidée durablement, c'est considérer qu'elle ne peut pas être rentable. Or elle va l'être ! », a-t-il ajouté.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire

ont indiqué Les Restos du Coeur. Les agriculteurs concernés ont jusqu’au 15 février pour effectuer un don à une association habilitée.

Le chiffre de la semaine
600 millions d'euros
le relèvement du SRP (Seuil de Revente à Perte) de 10% a permis un gain de 600 millions d’euros pour la distribution qui auraient dû, en toute logique, se retrouver dans les cours de fermes.