L'Anjou Agricole 26 janvier 2018 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Glyphosate : souplesse pour l'agriculture de conservation et les surfaces en pente

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une souplesse pourrait être accordée à l'agriculture de conservation.
Une souplesse pourrait être accordée à l'agriculture de conservation. - © Sidler

Lors de ses vœux à l'agriculture le 25 janvier, le président de la République Emmanuel Macron a confirmé le délai de 3 ans pour l'interdiction du glyphosate, sous-entendant toutefois qu'une souplesse pourrait être accordée à l'agriculture de conservation et aux surfaces en pente.

Emmanuel Macron a explique que le rapport Inra montrait que « des solutions existent pour 90 % des surfaces » mais que des impasses pourraient exister « notamment en agriculture de conservation et pour les surfaces en pente ». Dans ces deux cas, « nous mobiliserons la recherche (...), mais il n'y aura pas d'interdiction s'il n'y a pas d'alternative », a insisté le président. Pour les « 90% restants », l'interdiction ne subira pas de délai, a-t-il annoncé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aucune étude prouve le caractère cancérogène du glyphosate

a déclaré P. Médevielle, sénateur UDI, suite à une étude sanitaire menée par des sénateurs de l'Opecst, sur le glyphosate

Le chiffre de la semaine
2/3
Des consommateurs avouent un doute sur la composition 100 % bio des produits étiquetés comme tels.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui