L'Union du Cantal 08 avril 2020 à 08h00 | Par P.Olivieri

Grande distribution : après la vague, le reflux

Après le raz-de-marée, l’hypermaché Leclerc Aurillac a vu sa fréquentation refluer avec une baisse des ventes non compensées par le drive.En interne, on s’est adapté avec une équipe réactive et solidaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © PO

Pendant trois jours, ceux qui ont précédé la mise en confinement du Cantal et du pays, “ça a été un raz-de- marée”, rapporte Joseph Chauvet, PDG du magasin Leclerc Aurillac(1) avec un chiffre d’affaires comparable à celui des plus grosses journées de l’année, pour Noël et le Réveillon. Sauf qu’en lieu et place des foies gras et champagnes : des paquets de pâtes et rouleaux de papier toilette, “les produits emblèmes du Covid-19”. “Ça a été un peu la panique pendant   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui