L'Anjou Agricole 06 juin 2016 a 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Grandes cultures bio: la France auto-suffisante dès 2016-2017, selon Coop de France

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Gabriel Omnès

L’évaluation prévisionnelle des récoltes en agriculture biologique pour les trois prochaines campagnes affiche une France auto-suffisante dès 2016, a annoncé Coop de France Agroalimentaire, le 3 juin. Christophe Lecuyer, président de la Commission filières biologiques de Coop de France, estime que cette autosuffisance sera atteinte dès 2016 pour l’alimentation animale et en 2018 pour l’alimentation humaine, « du fait des délais de conversion ». En effet, du fait de la réglementation, « 30% de matière première d’origine végétale issue des parcelles en deuxième année de conversion au bio peuvent entrer dans la composition des aliment pour animaux », rappelle Fabien Fouragnan, responsable bio de Sud-Ouest Aliment. Avec l’augmentation des conversions (+9% de fermes en 2015, soit 28 900 exploitations) et de la demande (marché bio : +15%), « notre travail, c’est d’arriver à lisser les vagues de production », estime Christophe Lecuyer afin de structurer au mieux les filières et conserver une bonne valorisation. Il précise que « l’export n’est pas un objectif en lui-même » et craint l’« indépendance » de certains producteurs de grandes cultures habitués à vendre à des prix spot au risque de déstabiliser les filières.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire

ont indiqué Les Restos du Coeur. Les agriculteurs concernés ont jusqu’au 15 février pour effectuer un don à une association habilitée.

Le chiffre de la semaine
600 millions d'euros
le relèvement du SRP (Seuil de Revente à Perte) de 10% a permis un gain de 600 millions d’euros pour la distribution qui auraient dû, en toute logique, se retrouver dans les cours de fermes.