L'Anjou Agricole 05 mai 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Grippe aviaire : le risque passe à "négligeable"

Un arrêté du gouvernement paru le 4 mai au Journal Officiel, annonce la fin du Risque de grippe aviaire en France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Fin officielle de l'épidémie de grippe aviaire : les éleveurs de canards vont souffler.
Fin officielle de l'épidémie de grippe aviaire : les éleveurs de canards vont souffler. - © AA

C'est officiel : le risque de grippe aviaire est passé à "négligeable", sur l'ensemble du territoire métropolitain, selon un arrêté du Gouvernement publié dans le Journal Officiel le 4 mai. Cet arrêté abroge donc celui du 12 avril 2017. Le risque était auparavant qualifié de "modéré".

«Le niveau de risque épizootique tel que défini à l'article 3 de l'arrêté du 16 mars 2016 susvisé est qualifié de négligeable sur l'ensemble du territoire de la France métropolitaine» : c'est donc la fin de l'épidémie qui touchait les élevages de volatiles durant ces derniers mois. Les obligations de confinement sont donc levées même dans les zones dites "à risque particulier", souvent les zones humides, fréquentées par les oiseaux migrateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Dans un contexte de perte de pouvoir du marché par les éleveurs, les CRP Bretagne, Pays-de-la-Loire et l’Union Normande des Groupements Porcs ont pris la décision de définir et porter conjointement un plan stratégique pour les éleveurs de porcs.

ont déclaré les organisations du Grand Ouest, dans un communiqué commun du 11 mars.

Le chiffre de la semaine
934
C'est le nombre de fermes biologiques ou en conversion dans le Maine-et-Loire, selon Sylvie Fradin-Rabouin, présidente du Gabb Anjou

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui