L'Anjou Agricole 08 décembre 2015 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Grippe aviaire: trois nouveaux foyers en Dordogne et dans les Landes

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Le ministère de l'Agriculture annonce, dans un communiqué le 7 décembre, la détection de trois nouveaux foyers de grippe aviaire hautement pathogène, dont deux dans les Landes (pintades et canard) et un en Dordogne (canards). Dans les Landes, 4 000 animaux ont ainsi été abattus depuis vendredi dans les élevages touchés, à Josse (canards) et Doazit (pintades), dans le sud du département, et 4 500 autres dans un élevage à Horsarrieu (pintades) où il y a une suspicion de cas, avant même le résultat d'analyses en cours, a indiqué la préfecture.

Fermeture de frontières
Trois foyers avaient jusqu'ici été découverts, uniquement dans le département de la Dordogne. Selon l'AFP, au moins huit pays d'Asie et d'Afrique du Nord ont fermé leurs frontières aux volailles et autres produits avicoles français, dont le foie gras. Le département des Landes produit quelque 19 millions de palmipèdes (élevage et gavage), et 24 millions de volailles, répartis entre 1 800 agriculteurs, selon des statistiques (2013) de la Chambre d'agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui