L'Anjou Agricole 18 décembre 2018 à 17h00 | Par AA

Guillaume Le Lay : “Allier performance et respect de l’environnement"

Guillaume Le Lay, 39 ans, est viticulteur et producteur de grandes cultures dans le Saumurois, très attaché aux valeurs coopératives. Il se présente pour la première fois aux élections Chambre d’agriculture. Portrait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Guillaume Le Lay cultive 40 ha de vignes (Robert & Marcel), 70 ha de grandes cultures (Terrena) à Saint-Cyr-en-BOourg.
Guillaume Le Lay cultive 40 ha de vignes (Robert & Marcel), 70 ha de grandes cultures (Terrena) à Saint-Cyr-en-BOourg. - © AA

« On s’inscrit dans un monde qui bouge très vite, il est important de sortir des préoccupations quotidiennes de son entreprise, aussi passionnantes soient-elles, et de s’organiser », estime  Guillaume Le Lay, viticulteur et céréalier à Saint-Cyr-en-Bourg.  Ce nouveau candidat aux élections Chambre d’agriculture n’est pas originaire du milieu agricole. Il a dans ses bagages des diplômes d’ingénieur agronome et d’œnologie passés dans le Bordelais, la région où il a grandi. « J’ai été salarié une dizaine d’années comme responsable de production dans des vignobles, et puis j’ai voulu travailler pour moi », raconte  Guillaume Le Lay. C’est ainsi qu’il a décidé de reprendre, en 2008, un vignoble à Saint-Cyr en-Bourg, composé en grande partie de clos, ces parcelles de vigne entourées de hauts murs de tuffeau.

" Une formidable boîte à outil "

La Chambre d’agriculture, où il brigue un premier mandat, au titre de la liste JA + FDSEA, comment la voit-il ? « Comme une formidable boîte à outils où toute entreprise peut piocher ce dont elle a besoin, en termes d’accompagnement et de formation ».
Le groupe de progrès auquel il appartient lui permet d’échanger avec d’autres viticulteurs. Au sein de la Chambre d’agriculture, Guillaume Le Lay aimerait s’investir, entre autres, sur les dossiers agronomie et environnement, car « l’enjeu de demain pour l’agriculture, c’est d’allier performance et respect de l’environnement ».
S.H.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aller chercher la vérité pour protéger les agriculteurs

a réclamé la députée LREM, Martine Leguille-Balloy, qui a demandé la création d’une commission d’enquête sur l’agribashing.

Le chiffre de la semaine
37 millions
Ce sont le nombre de tonnes de blé tendre de la récolte française selon la dernière estimation du ministère de l’Agriculture. Soit une progression de 8,5 % sur la précédente et de 3,6 % sur la moyenne 2014/2018.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui