L'Anjou Agricole 18 mai 2018 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Herbe : nouveaux chantiers, nouveau matériel

Présenter le matériel utilisé de façon chronologique dans les chantiers d’herbe et apporter un maximum d’informations aux agriculteurs sur la valorisation du fourrage : tels étaient les objectifs de la journée du 26 avril, organisée par Krone à Cholet, en amont du Salon de l'Herbe et du Fourrage qui aura lieu les 30 et 31 mai à Novoitou (35).

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Journée démo Krone © AA

La 1ère journée Green Day, organisée le 26 avril par le constructeur Krone au Gaec des Lilas, près de Cholet, s’ancrait au cœur de l’actualité herbagère. « L’idée de ces évènements est de proposer, en plus des démonstrations dynamiques au champ, des conseils et des informations techniques, explique Julien Claudon, représentant Krone présent sur la journée. Nous voulons retracer toute la chronologie des chantiers d’herbe effectués par les éleveurs, de la fauche jusqu’au pressage ». L’intervention technique choisie ciblait la valorisation du fourrage et l’autonomie fourragère. « Avec un focus sur le stade de maturité de la plante », complète le technicien. Pour organiser ces journées, le constructeur s’appuie sur les concessionnaires locaux. « Service Agri, basé à Jallais, a mis des tracteurs à disposition et a également sollicité ses clients pour compléter le matériel tracté exposé ». (...)

Retrouvez l'intégralité de l'article dans le supplément Salon de l'herbe Novoitou, encarté avec l'Anjou agricole du vendredi 25 mai 2018.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

5 % d’augmentation des tarifs de vente des produits laitiers aux distributeurs par les transformateurs permettraient d’atteindre le prix de revient moyen calculé par l’interprofession (396 euros/1 000 litres toutes primes confondues). À condition que ces 5 % soient identifi és en toute transparencedans les négociations commerciales. »

a réagi la FNPL suite à la déclaration du président du groupe Intermarché qui s’est engagé à « accepter des hausses de prix », réclamées par les industriels aux GMS

Le chiffre de la semaine
17 %
ENVIRON 200 VOLS ET INFRACTIONS ONT TOUCHÉ LES EXPLOITATIONS AGRICOLES, SOIT UNE BAISSE DE 17 % PAR RAPPORT À 2017.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui