La Vie Charentaise 02 août 2019 à 10h00 | Par A.V.

Huit à dix emplois menacés à la Chambre d’agriculture

La réduction de la taxe additionnelle à la taxe foncière entraînerait un manque à gagner de 300 000euros pour la Chambre d’Agriculture de la Charente. De quoi mettre en péril ses missions et menacer l’existence de 8 à 10 postes de conseillers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les élus de la Chambre d’agriculture de la Charente se mobilisent pour que la structure conserve ses moyens budgétaires.
Les élus de la Chambre d’agriculture de la Charente se mobilisent pour que la structure conserve ses moyens budgétaires. - © A.V.

« On veut défendre ce bel outil qu’est la Chambre d’agriculture », indique son président Christian Daniau. En Charente, elle représente environ 80 emplois en équivalent temps plein. En réduisant la taxe additionnelle à la taxe foncière, le coup porté aux Chambres d’agriculture est violent. Une baisse de 300 000 euros, sur un budget total de 7 millions d’euros, aurait des conséquences directes sur l’emploi. « Nous sommes surtout sur du service. Ça représente entre 8 et 10 emplois de   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

la phrase de la semaine

Victoire ! DxE condamné pour avoir tournéun reportage volé dans une exploitation agricole.

Cédric Henry, président de la FDSEA35

Le chiffre de la semaine
31,3
Pour la moisson 2020, le service de la statistique du ministère de l'Agriculture prévoit une récolte hexagonale de blétendre autour de 31,3 millions de tonnes, soitl’une des plus basses depuis l’an 2000.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui