La Creuse Agricole 12 septembre 2019 à 07h00 | Par Dr Boris BOUBET-Dr Didier GUERIN

IBR : Une éradication qui se finalise

La situation de l’IBR en Creuse reste très favorable mais il convient de rester vigilant vis-à-vis des risques d’introduction.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’arrêté ministériel IBR a renforcé l’assainissement des troupeaux avec des restrictions à la circulation des bovins positifs et des contrôles pour les bovins issus de cheptels n’ayant pas le statut « indemne d’IBR » (moins de 2 % des cheptels en Creuse). (© GDS Creuse)Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site

2018-2019 a vu, en Creuse, une nouvelle baisse du nombre de cheptels IBR positifs avec une deuxième année consécutive sous le seuil de 1 % de cheptels positifs.

Une situation creusoise favorable avec plus de 98 % de cheptels « indemne d’IBR », facilitant les échanges pour la France ou l’international
Au 31/07/2019, sur 2 563 cheptels bovins creusois, 2 514 (98,09 %) avaient un statut « indemne d’IBR » et   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Creuse Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Au vu des informations que nous avons de la part des pouvoirs publics, à ce jour, rien ne nous amène à remettre en cause notre événement. Le Sommet de l’Élevage est donc maintenu à ses dates initiales : 7, 8 et 9 octobre. Nous restons cependant vigilants

ont annoncé les organisateurs de cette manifestation, le 20 mai, sur leur compte Twitter.

Le chiffre de la semaine
3 550
En 2019, d’après l'Observatoire régional de l’agriculture biologique, environ 3 550 exploitations en Pays de la Loire sont orientées en agriculture biologique, soit 12 % des exploitations ligériennes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui