L'Anjou Agricole 29 décembre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Ifpen : l'incorporation de biodiesel fait diminuer l'émission de particules polluantes

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Christian Gloria

L'incorporation de biodiesel dans les carburants engendre une baisse significative d'émission de particules polluantes par les voitures, selon une étude de l'IFP Énergies Nouvelles (Ifpen) réalisée pour le compte du groupe Avril, a indiqué celui-ci le 21 décembre.

Selon cette étude, un moteur utilisant 10 % de biodiesel voit ses émissions de particules reculer de 20% par rapport au gazole. Un chiffre porté à 43 % lorsque le biodiesel est incorporé à hauteur de 30 % dans un véhicule non équipé de filtre à particules. Sur les véhicules équipés de filtres à particules (les normes anti-pollution Euro 5 et 6 de la Commission européenne imposent le filtre à particules), avec le biodiesel, ces émissions sont « quasi nulles ».

Cet abaissement de l’émission de particules « s’explique principalement par la composition de ce biodiesel, qui contient de l’oxygène favorisant la combustion du carburant », commente Kristell Guizouarn, présidente d’Estérifrance, le syndicat des estérificateurs français.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous exigeons des dérogations pour les filières où les alternatives n’existent pas ou sont très insuffisantes

ont déclaré 7 organisations de producteurs suite à la publication le d’un décret définissant les substances actives de la famille des néonicotinoïdes.

Le chiffre de la semaine
700 000 km
de haies entretenues en France par des éleveurs et agriculteurs. Grâce à leur travail et leurs animaux, les sols stockent le carbone, les prairies permettent l’épuration des eaux et la biodiversité se conserve sur nos terres.