L'Anjou Agricole 05 janvier 2017 a 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Influenza aviaire: «Un changement de paysage depuis quelques années»

Quel est l'évolution de l'influenza aviaire dans le monde ? Les épidémies vont-elles continuer à se propager ou au contraire diminuer ? Quelques éléments de réponse avec Jean-Luc Guérin, responsable de la chaire de biosécurité aviaire à l'école vétérinaire de Toulouse.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Jean-Luc Guérin, enseignant-chercheur à Toulouse
Jean-Luc Guérin, enseignant-chercheur à Toulouse - © Pascal Le Douarin

« Depuis quelques années au niveau mondial, nous sommes dans un changement de paysage, nous observons une augmentation de l'importance et de la gravité des épisodes d'influenza aviaire, aux Etats-Unis, en Europe et en Asie », explique Jean-Luc Guérin, responsable de la chaire de biosécurité aviaire à l'école vétérinaire de Toulouse. « Nous sommes surement dans un changement de paradigme, l'influenza aviaire étant considérée il y a longtemps comme une maladie exotique ». Le chercheur n'explique pas cette augmentation. Cependant selon lui, elle ne peut pas s'expliquer uniquement par l'augmentation de la production. « Nous risquons d'avoir une exposition de plus en plus forte à l'influenza », estime-t-il.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire

ont indiqué Les Restos du Coeur. Les agriculteurs concernés ont jusqu’au 15 février pour effectuer un don à une association habilitée.

Le chiffre de la semaine
600 millions d'euros
le relèvement du SRP (Seuil de Revente à Perte) de 10% a permis un gain de 600 millions d’euros pour la distribution qui auraient dû, en toute logique, se retrouver dans les cours de fermes.