L'Anjou Agricole 02 octobre 2018 a 10h00 | Par L'Anjou Agricole

Inventer l’agriculture de demain au Végétal village

La 2ème édition du Végétal village, événement organisé par la Communauté de communes Baugeois-Vallée et l’antenne locale de la Chambre d’agriculture, a attiré plus de 350 participants, jeudi 27 septembre à Meigné-le-Vicomte (Noyant-Villages).

Abonnez-vous Reagir Imprimer
L’événement s’est installé en lieu et place d’un festival (Viens chercher bonheur) qui avait eu lieu le week-end précédent et a bénéficié des infrastructures (buvette, chapiteau...). (© AA) Les démonstrations de matériel © CA49 Le Végétal village © AA Le Végétal village © AA L'événement s'est installé en lieu et place d'un festival © AA Jérôme Le Roy, fondateur de la Ferme digitale. © AA

Végétal village est un événement qui s’installe tranquillement dans le paysage du
Baugeois-Vallée. Après une 1ère édition à La Ménitré en novembre 2017, la 2ème édition de ce salon local a attiré plus de 350 personnes, dont une trentaine d’élèves du Campus de Pouillé, jeudi 27 septembre à Meigné-le-Vicomte. « C’est d’abord un lieu d’échanges, de rencontres entre agriculteurs, souligne Thierry Hamard, président de l’an-
tenne de la Chambre d’agriculture 49 en Baugeois-Vallée. Il y a par exemple des jeunes installés depuis un an, qui viennent revoir des partenaires et rencontrer des agriculteurs de leur secteur, avec qui ils n’ont pas l’occasion de discuter au quotidien ».

Les démonstrations de matériel (désherbage et autochargeuse) ont rencontré beaucoup de succès, ainsi que l’espace "Class Affaires". « Les gens apprécient de rencontrer des interlocuteurs sur un salon de petite taille, de proximité », poursuit Thierry Hamard.
L’édition était orientée vers la recherche de valeur ajoutée dans les exploitations, que ce soit via la mécanisation pour réduire la part de produits phytos, via les marchés de niche ou l’ouverture aux solutions numériques.

Le numérique a été abordé, le matin, avec l’intervention de Jérôme Le Roy, le fondateur de la Ferme digitale qui fédère 29 starts-up évoluant dans le domaine agricole. L’entrepreneur entrevoit un essor de l’utilisation du numérique par les agriculteurs (ils ne sont que 6 % aujourd’hui) et les exhorte à s’y lancer :  « pour paraphraser Hervé Pillaud*, je dirais que nous allons passer d’une utilisation intensive d’intrants à une utilisation intensive de connaissances », a souligné Jérôme Le Roy. « Mais il n’y a pas de solution miracle. Demain, l’entreprise agricole sera gérée à partir d’une multitude d’applications. à vous de les tester ».
L’an prochain, la 3ème édition du Végétal village se déroulera sur le territoire de la CC de Baugé-en-Anjou.
S.H.

* Agriculteur en Vendée, membre du Conseil national du numérique, Hervé Pillaud a fait une intervention au Végétal village sous forme d’une vidéo.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire

ont indiqué Les Restos du Coeur. Les agriculteurs concernés ont jusqu’au 15 février pour effectuer un don à une association habilitée.

Le chiffre de la semaine
600 millions d'euros
le relèvement du SRP (Seuil de Revente à Perte) de 10% a permis un gain de 600 millions d’euros pour la distribution qui auraient dû, en toute logique, se retrouver dans les cours de fermes.